Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Per solem ad vitam, le soleil pour la vie!

Per solem ad vitam, le soleil pour la vie!

12 septembre 1916
carte vendue au profit des internés
Pierre-Marie Epiney

CP expédiée de Montana Vermala le 12 septembre 1916. L'interné est logé au Palace de Montana. La carte est revêtue du sceau "Internement des Prisonniers de guerre, Montana s/Sierre, Suisse". Elle est destinée à une demoiselle vivant en Suisse à Lausanne.
Intitulée "Per solem ad vitam", cette carte se vendait au profit des internés. Peut-être évoque-t-elle aussi les soins prodigués aux internés, en particulier l'héliothérapie?

Voici une transcription partielle du texte (orthographe et ponctuation corrigées pour en faciliter la compréhension)
"Chère amie et alliée,
Me voici de nouveau veuf. Ma femme, après six semaines près de moi, vient de repartir. Notre mariage a été tout ce qu'il y a de beau. [?] que je serais en plaine. Elle retournera car je dois être changé, tout près de Lausanne. Elle aussi pourra travailler car elle est coiffeuse pour dames. Elle fait l'ondulation et la manucure. En travaillant tous deux, nous serons heureux et libres et nous viendrons vous faire une courte visite. Ma santé est tout à fait excellente. (...)"

Cette carte laisse à penser ceci:
- il était possible de se marier dans le cadre de l'internement
- l'interné pouvait travailler

Le Nouvelliste valaisan du 7 octobre 1916 parle jutement de "l'occupation des internés" (article tronqué) :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
92,872
4,630
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.