Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Un autocar Saurer dans la montée au col du Klausen en 1920

Un autocar Saurer dans la montée au col du Klausen en 1920

1920
4078 Edition Photoglob. Zürich
Collection de Pierre A. Chappuis

Jolie carte postale de la collection réunie par Pierre Auguste Chappuis; il affectionnait les automobiles et la conduite en particulier dans les cols alpestres. Ici un autocar Saurer décapotable sur le versant d'Urnerboden, le canton d'Uri s'étendant jusqu'à Gruben. Transport du lait à la laiterie avec boille en bois sanglée

upload.wikimedia.org/wikipedia... Car décapotable Saurer 1930 Col du Gothard Wikipedia

fondationberliet.org/wp-conten...

autocar Berliet , excursion vers le col du Galibier – 1921

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Claudio Abächerli

    Cette image me rappelle quelque chose… Le Col du Klausen était un bon endroit pour les passionnées d’automobiles, car sur cette route de 1922 à 1934 se courait le « Klausenrennen », la Course de côte du Col du Klausen, une des plus dures courses automobiles d’Europe. Si je me rappelle bien, je devrais avoir quelque part des photos en stéréo de cette course, autour de 1925. Si je les trouve, je vais les publier d’ici quelques jours.

    • Philippe Chappuis

      Volontiers ! Une des plus dures d'Europe, pour le conducteur ou pour les mécaniques, peut-être bien les deux ? klausenrennen-fdk.ch/images/46... in Freunde der Klausenrennen (klausenrennen-fdk.ch/index.php...)

    • Renata Roveretto

      Cher monsieur Philippe Chappuis, j'aime votre question demandant un minimum de réflexion en plus que de juste voir passer des objets à haute vitesse, dans le seul but d'être ou se sentir aussi gagnant en étant simplement spectateur. Bien que j'en suis consciente qu'il y a beaucoup de travail et d'investissement personnel de la part de certains...et qu'au final un peu tout le monde profite aussi positivement dans la vie de tous les jours de multitudes d'expériences du genre, cela me paraît a aucun niveau indispensable surtout sous une forme d'exagération irrespectueusement écrasante comme celle-ci envers la beauté vivante, incluant aussi celle que l'Homme oubli trop souvent, c'est à dire la microcosmique qui nous entourent, nous entretient et au final nous tient aussi en vie...

  • Claudio Abächerli
    • Renata Roveretto

      Il est certain et je comprend, que des émotions fortes restent en souvenir des journées de ces grands événements là....

    • Philippe Chappuis

      C'est un tour de magie, toutes ces images prises sur le vif-à la façon de Jacques-Henri Lartigue motsdimages.ch/local/cache-vig...

      • et sorties de votre manche comme autant de lapins ! J'aime bien, c'est très vivant ! Merci
    • Renata Roveretto

      Merci cher Philippe Chappuis pour avoir fait ce rapprochement informative de par le nom du Photographe, et excitant en plus quand on aime l'art tout cru, voir des photos prises dans le vif du sujet !

Philippe Chappuis
2,192 contributions
24 mars 2021
90 vues
3 likes
0 favori
7 commentaires
1 galerie
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,243
6,669
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.