Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
"Irons-nous quand tu seras arrivée ?"

"Irons-nous quand tu seras arrivée ?"

3 juin 1918
Edit. G. Werro, Photo-Hall, Montana-Vermala; collection Pm Epiney
Pierre-Marie Epiney

Cette carte appartient à une série de 4 écrites par le même militaire français interné à Montana-Vermala, un certain Auguste Fuchey dont les textes - pourtant prévu à usage familial - recèlent de vraies qualités littéraires.

Contexte :

  • Le 14 février 1916, 883 Français, dont 104 officiers, sont internés dans la région de Montana.
  • Ils sont "distribués" dans les nombreux établissements hospitaliers et hôtels désertés par les touristes en raison de la guerre.
  • Des ateliers d'occupation sont mis sur pied. Des distractions égaient aussi quelque peu leur convalescence.
  • De nombreux courriers sont échangés entre les internés et leur familles restées au pays (France et Belgique). Le courrier est franc de port. Il y a même des marraines de guerre locales qui soutiennent le moral de ces hommes (voir document ci-dessous).
  • Dans les mois qui précèdent l'armistice (11 novembre 1918), les internés peuvent accueillir leur famille.
  • Les cartes de cette série se situent dans la dernière période de leur internement. Contrairement à la première période, celles-ci sont affranchies.

Le contenu

Dans cette première carte, l'interné écrit à son épouse demeurant au Creusot (Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté). Il prépare son arrivée à Montana. En voici la transcription. Il est très intéressant de lire comment ce Français décrit le bisse et le soin avec lequel il écrit.

Montana 3-6-18
Ma bien chère,
Je t'envoie au verso un des coins saisissants d'une vallée voisine de Montana rappelant le mauvais pas de Chamonix. C'est une dérivation de rivière taillée dans le roc pour alimenter d'eau Montana. Tu peux voir des planches sur lesquelles on peut passer. Au-dessous et à pic (500 à 600 m) coule un des affluents du Rhône sortant des glaciers de la Plaine Morte du Wildstrubel. J'ai visité cette vallée par un chemin de montagne taillé aux 3/4 dans la roche avec de nombreux à pic et cascades, même un tunnel percé à la mine et bien à 200 m. au-dessous de la vue représentée. Irons-nous quand tu seras arrivée ? Encore de gros baisers avant les véritables de ton [signature illisible].

N'oublie pas d'apporter ton livret de famille.

notrehistoire.imgix.net/photos...

Sources :

1. l'Encoche, revue d'information de la commune de Montana, décembre 2016, no 20

2. Chroniques de la commune de Montana, 1905-2016, par Pascal Rey

Voir aussi :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,496
6,435
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.